Gutenberg, vers 1400, 1468.


Il est reconnu comme le premier imprimeur à avoir utilisé les caractères métalliques mobiles. En 1456, il termine l'impression, sur une presse de sa fabrication, d'une Bible en latin connue aujourd'hui sous le nom de Bible de Gutenberg. Il utilise du papier, invention transmise par les Arabes au monde chrétien. Seuls les moines au début du XVe siècle savaient reproduire les livres ce qui les rendaient rares et chers. L'apport de Gutenberg est d'avoir permis la mobilité des caractères, et leur longévité grâce à leur consistance métallique. Les caractères sont réutilisables et interchangeables, cela permet la production en série. L'imprimerie provoque ainsi une révolution culturelle : le livre est rendu public, dans les villes commerçantes et universitaires les ateliers d'imprimerie se multiplient. Cette révolution s'étend à toute l'Europe surtout en Italie et aux Pays-Bas, de 1450 à 1500 vingt millions de livres sont imprimés. La culture devient accessible à un plus grand nombre ce qui permet une propagation des idées et des connaissances.