[creation site web] [creation site internet] [logiciel creation site]

Le Viêt Nam est divisé en deux. Hô Chi Minh prend la tête de ce qui est devenu la République démocratique du Viêt Nam (Nord Viêt Nam). Il se lance dans la lutte pour la réunification du pays, face à Ngô Dinh Diêm, qui dirige la République du Viêt Nam (Sud Viêt Nam) avec le soutien des Américains.
Hô Chi Minh meurt le 2 septembre 1969, alors que le conflit fait toujours rage au Viêt Nam.

En 1930, il fonde le Parti Communiste Vietnamien, qui deviendra le Parti Communiste Indochinois pour inclure le Cambodge et le Laos, puis en 1941 la Ligue pour l'Indépendance du Viêt Nam ou sa contraction en Viêt Minh, qui combat à la fois les occupants japonais et les colonisateurs français. En 1941, il rentre au Viêt Nam pour lutter contre l'occupation japonaise. En 1945, il proclame à Hanoï l'indépendance du pays, , mène le Viêt-minh jusqu'à la victoire contre les Français: le 7 mai 1954, le Viêt Minh obtient la reddition du camp retranché français à la bataille de Diên Biên Phu. Le lendemain commencent les négociations sur l'Indochine à la Conférence de Genève.

Il fait ses études en France. Devenu rapidement nationaliste, il est déçu par le congrès de Versailles de 1919, qui n'applique pas le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes aux colonies. Après le congrès de Tours de 1921, il entre au Parti Communiste Français, comme un des pères fondateurs.

Hô Chi Minh