[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet]

         Poète français, né à Mâcon en 1790, mort à Paris en 1869.


Alphonse de Lamartine est né à Mâcon en 1790. Après une enfance passée à Milly, Lamartine voyage en Italie, puis se met au service de Louis XVIII. C'est à cette époque qu'il commence à composer de la poésie. Son premier ouvrage, Les Méditations poétiques, publié en 1820, reçoit un succès retentissant et il n'est pas exagéré d'affirmer que ce livre est le premier recueil romantique
de la littérature française.



L'influence politique de Lamartine atteint son apogée
en 1848, alors qu'il devient ministre des Affaires étrangères.
Du 23 février à juin 1848, Lamartine est au premier rang des
animateurs de la Révolution. Il veut certes un changement
politique et social profond, mais il réprouve toute violence,
position en définitive intenable entre la bourgeoisie qui veut
sauvegarder à tout prix ses privilèges et la gauche socialiste
qui veut des transformations de fond immédiates.
Membre du gouvernement provisoire constitué en février,
principal fondateur de la République, mainteneur du drapeau
tricolore, ministre de fait pour les affaires étrangères, il est au
sommet de sa popularité.


 À partir du coup d'état dirigé par Napoléon III en 1851, Lamartine doit se retirer de la scène publique. Accablé de dettes, le poète doit s'astreindre à des travaux littéraires qui l'intéressent de moins en moins.
C'est à Paris, dans une relative indifférence du public littéraire, que Lamartine meurt en 1869.