Joachim Murat ,
Maréchal (1804), roi de Naples de 1808 à 1815


Joachim, le cadet de douze enfants, de parents aubergistes intègre dans les rangs de l'armée comme simple soldat. Il est nommé sous-lieutenant en 1791. Bonaparte le nomme chef de brigade en 1796 et en fait un de ses aides de camp. A ce titre, Murat l'accompagne en Italie en 1796 où il se signale par sa bravoure.
En Egypte, Murat s'illustre à la tête d'une brigade de cavalerie à la prise d'Alexandrie (1798) et la bataille des Pyramides (1798), Murat est devenu une figure populaire.
Il participe au coup d'état du 18-Brumaire, en lançant à ses grenadiers devant les parlementaires éberlués : "Foutez-moi tout ce monde-là dehors !".
En 1800 Bonaparte lui accorde la main de sa sœur Caroline, et le fait maréchal en 1804, grand amiral et prince l'année suivante.
Pour la campagne d'Autriche, il est à la tête de toute la cavalerie. Après la prise d'Ulm (1805), il poursuit les armées russes et autrichiennes le long du Danube. A Eylau (1807), sur l'ordre de Napoléon, il lance ses troupes pour repousser le centre russe. Cette charge reste dans la légende sous le nom de "charge des 80 escadrons". Napoléon offre à Murat la couronne de Naples en 1808.Ce roturier s'avère être un roi consciencieux. Il introduit des réformes, organise une armée

A la chute de Napoléon, il tente de reconquérir son royaume Mais il est fait prisonnier, puis fusiller. Murat donne lui-même l'ordre de tirer, le 13 octobre 1815.